Le blog sur l'actualité de la vente et des commerciaux

Le blog MyBeautifulJob

Commerciaux, et quid de votre capacité de travail ?

Allez, j’ose le dire, je trouve que la capacité de travail des commerciaux baisse. Bon, autant vous dire qu’avant de balancer le missile, j’ai quand même vérifié que ça n’était pas moi qui était en train de tourner vieux con. Mais je suis bien inquiet. Les commerciaux pour la plupart dosent leurs efforts, plus que jamais. Et l’incompréhension est de mise chez les patrons désemparés, qui, légitimement se questionnent sur le manque d’ambition qui a tendance à se généraliser dans leurs équipes.

J’en entends déjà qui grondent et qui vont m’écrire les horaires de fou qu’ils enchainent sans faiblir et les sacrifices qui en découlent. Que ceux là me pardonnent. Mais ce n’est pas à eux que je pense.

Je pense à ceux qui bossent effectivement beaucoup moins. Certains (une minorité) l’assument et reconnaissent clairement leur manque d’ambition qui est « choisi ». Ils font leur boulot correctement, sans chercher à se donner les moyens de sortir du lot et à évoluer. Ils font le choix de l’« équilibre » et du sacro saint « bien être »,. Ils veulent « réussir » leur vie en travaillant moins ou en tous cas, pas trop.

D’autres, plus nombreux, ne se sentent même pas concernés par le sujet et sont convaincus de travailler beaucoup ou « normalement » comme ils disent. Mais dans les faits, ils sont en dilettante sans même s’en rendre même compte. Ils posent le stylo ou le téléphone pour régler leurs problèmes perso de voiture, d’appart, de femme, d’enfants… Ils nous déclarent en entretien qu’ils travaillent beaucoup et dans le même temps, sont beaucoup moins convaincants quand nous les interrogeons sur leur dernier effort significatif au travail… Internet est souvent leur meilleur ami. Ils surfent sur leurs sites préférés en plein milieu de la journée de travail, My Beautiful Job, par exemple… Bien sûr, vous n’êtes pas au travail, là maintenant ? !

Il y a aussi ceux qui se positionnent clairement dans le camp des talentueux, qui maitrisent merveilleusement bien la retenue au travail. Ceux qui laissent travailler ceux qui n’ont pas de talent mais le sens de l’effort, et qui un jour, parfois les dépassent…

Ok, quoi de plus légitime ! Nous avons tous autour de nous des mauvaises histoires de cadres vidés par la pression et le stress alors qu’ils ont tant donné au travail dans leurs entreprises, en y sacrifiant parfois leur équilibre perso.

Ok, quoi de plus légitime que garder du temps pour s’investir aussi dans la construction de nos fondamentaux famille, amour, santé, sport, loisirs, et j‘en passe.

Mais soyons vigilent ! Commerciaux, ne tirez pas sur la corde du confort social à la française. Ne profitez pas du système qui vous rend plus autonome et moins visible que la plupart des autres cadres de l’entreprise, naturellement plus sédentaires. Vous décevrez à court terme votre patron et à moyen terme vous serez en situation d’échec.

Une étude américaine a été faite l’année dernière pour identifier les facteurs favorisant la réussite professionnelle ? L’étude a comparé les parcours de patrons d’entreprises ayant réussi à mener leurs business au plus haut niveau. La conclusion est sans appel : il n’y a aucune recette, aucun point commun chez tous les interviewés. Les origines sociales sont diversifiées, les études sont variées, aucun parcours type … Juste un seul point commun a été soulevé par l’étude : tous ces patrons ont tous déclaré avoir énormément travaillé entre 20 et 50 ans.

La messe est-elle dite ?