Le blog sur l'actualité de la vente et des commerciaux

Le blog MyBeautifulJob

Recruteurs, accélérez vos « closing »

Un recrutement long, c’est une perte de temps, d’argent et souvent de bons profils.
Un mauvais recrutement et une mauvaise maîtrise de ses délais peuvent coûter cher. En observant plus d’une centaine de recrutements nous avons constaté qu’il se passe en moyenne plus de 31 jours entre le moment où nos consultants envoient le dossier de ‘l’élu’ et le moment où il signe son contrat.
C’est très long et le risque de perdre des candidats en route est trop fort.

Découvrez, les solutions qu’Uptoo vous propose afin d’aller plus vite :

Digitalisez le processus de candidature:

Malgré l’époque digitale dans laquelle nous évoluons, trop d’entreprises continuent d’obtenir des CV et des informations complémentaires (prétentions salariales, mobilités ou disponibilités) uniquement par mail et téléphone.
Il y a une perte de temps et un alourdissement du processus alors que ces informations peuvent être demandées très facilement en ligne. Le temps de pré-qualification d’un candidat est beaucoup trop long.
Le site MyBeautifulJob est l’illustration parfaite d’un sourcing digitalisé. Le candidat, en plus de déposer son cv, passe un test de vente en ligne ce qui permet de cerner directement son profil vente. Il répond également à des questions sur ses prétentions salariales, ses affinités, ses motivations, ses atouts… permettant ainsi, d’obtenir le plus d’informations possible sur le candidat.

Inversez le rapport de force:

Changez d’attitude avec vos candidats !
Les entreprises ont trop souvent tendance à les considérer comme des fournisseurs alors que elles devraient au contraire, établir un lien comme s’ils étaient leurs clients. Grâce à cette attitude, vous êtes plus à l’écoute de leurs contraintes et êtes plus disponible lors de l’organisation des entretiens. En bref ne « convoquez » pas un candidat, faites l’inverse, demandez-lui ses disponibilités et allez à sa rencontre.
Et surtout, si le candidat vous plaît, valorisez-le comme vous le faites avec un client, ne vous retenez pas, et dites-lui que vous le trouvez génial. Vous marquerez des points par rapport à d’autres, chez qui il se sentira moins en confiance.
Mettez le paquet dès le premier entretien :
Vous tenez un bon candidat ? Évitez la cascade des entretiens ultérieurs, faites-lui rencontrer directement votre grand chef sans attendre.
Pour deux raisons, d’abord, parce que vous gagnez un temps précieux (un no go au cinquième entretien coûte cher en temps et en énergie dépensée), ensuite, parce que le candidat est plus enclin à valoriser et accepter l’offre d’une société dont il a rencontré le patron.
Vous hésitez encore ? Pensez que même si votre patron est très pris, il connaît mieux que quiconque les difficultés que vous rencontrez. Il sera donc ravi de contribuer au recrutement du bon profil !

Multipliez les offres:

Il arrive parfois d’avoir des doutes sur un candidat. En multipliant les offres vous pourrez analyser le comportement de votre candidat lors de la négociation. Faites, par exemple, des offres de principe à l’oral ou par mail en demandant son opinion. Vous pouvez même, aller jusqu’à conditionner une offre selon le succès d’un dernier entretien. Vous aurez alors une autre vision de sa façon de penser, ce qui vous permettra de trancher.

N’hésitez pas à revenir en arrière:

Si vous décidez que ce n’est pas le bon, il sera toujours temps de faire machine arrière – le candidat le comprendra très bien – sous réserve de bien lui expliquer vos doutes. Il vaut mieux rompre une négociation qu’une période d’essai !

Et hop, vous avez gagné 15 jours dans votre démarche et processus !